My pussy my choice

Actualités & liens 10.3.14

Voici des news & articles parus ces dernières semaines.

  • Intéressante interview de Virginie Despentes à lire dans le magazine (gratuit) édité par MK2, Trois Couleurs. Elle réagit à la vague de censure qui plane depuis quelques temps sur le cinéma français (Tomboy, l’inconnu du lac, Nymphomaniac…).

“À mon sens, les intégristes catholiques font beaucoup de bruit pour pas grand-chose : je regarde les pubs, les jeux vidéo, la musique pop, le hip hop, les films qui cartonnent, la littérature jeunesse, la bande dessinée pour enfants… et franchement on ne peut pas dire qu’on s’attaque beaucoup à leurs stéréotypes patriarcaux : il faut vraiment qu’ils creusent et cherchent la petite bête pour extirper un petit film ou un petit livre qui ne soit pas scrupuleusement respectueux des stéréotypes… L’idée selon laquelle les filles n’aiment pas trop le sexe, qu’elles sont de superbes victimes, et que la seule chose qui les valorise c’est la maternité est défendue à longueur de temps.”

Concernant Tomboy, elle déclare que:

”C’est la douceur du regard qui impressionne, et qui pour Civitas est subversive, de façon insupportable. (…) Donc ce que Civitas vient dire c’est : on ne peut pas regarder avec douceur ceux que nous devons regarder comme des monstres.”

La suite de l’article est consultable sur le site de Trois Couleurs.
La revue dans son intégralité est également consultable gratuitement ici.

Cinéma pour tous - Trois couleurs
Dossier spécial « cinéma pour tous » dans la revue de MK2 « Trois Couleurs » (février 2014)
  • Dans ce même magazine, on trouve également une interview de Bruce LaBruce pour la sortie de son nouveau film Gerontophilia, qui explique, entre autres, pourquoi il refuse l’étiquette « queer ».


Bande annonce de Gerontophilia.

  • Un documentaire sur Divine, l’acteur fétiche de John Waters, sort le 29 mars, et s’intitulera « I am divine« .


I am divine, de Jeffrey Schwarz.

I had an abortion

 “Depuis cette modeste tribune, j’invite tous les corps à faire la grève de l’utérus. Affirmons-nous en tant que citoyens entiers et non plus comme utérus reproductifs. Par l’abstinence et par l’homosexualité, mais aussi par la masturbation, la sodomie, le fétichisme, la coprophagie, la zoophilie… et l’avortement. Ne laissons pas pénétrer dans nos vagins une seule goutte de sperme national catholique. (…) Faisons cette grève comme nous ferions le plus «matriotique» des gestes : une façon de déconstruire la nation et d’agir pour la réinvention d’une communauté de vie post-Etat nationale où l’expropriation des utérus ne sera plus envisageable.”

  • La Queer Week – la semaine d’études queer et de genres à Sciences Po Paris- a besoin de soutien. Visitez la page du crowdfunding pour plus d’infos et le programme. Du 24 au 28 mars.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s